LESUR Jean-René  (1920 - ?) 1ère DFL              13 DBLE - Etat-Major (QG 52, QG 50)

Copyright SHD Vincennes

Jean-René LESUR est né au Havre le 26 Mars 1920.

De profession comptable en 1940, is'évade de Bretagne en Juin 1940.

Parvenu en Angleterre, en raison d’inaptitudes physiques au combat, il est classé auxiliaire tel qu'il l'indique dans un courrier du Havre daté de 1951 adressé  au commandant de l'organe central des FFL à Paris : 

" J'ai passé le conseil de révision au Havre dans les premiers mois  de 1940, à la suite duquel j'ai été "ajourné".

Par la suite je me suis évadé de France, le 19 Juin 1940, pour gagner l'Angleterre, où je me suis engagé à Londres le 1er Juillet 1940 dans les Forces Françaises Libres.

C'est à la suite de cet engagement que j'ai passé la visite médicale du conseil de révision siégeant à Londres à l'Empire Hall, dans les premiers jours de Juillet 1940, et c'est ce conseil de révision qui m'a classé Service Auxiliaire". (Archives SHD de Vincennes).

Il est affecté à la 1ère Brigade Française Libre.

Le 31 août 1940, Jean LESUR embarque avec le corps expéditionnaire de Dakar et débarque au Cameroun, en Afrique Equatoriale Française le 7 Octobre 1940.

Le 21 Décembre 1940, il est affecté à la Brigade Française d'Orient et embarque quatre jours plus tard à destination du front du Moyen-Orient.

Il parvient au Soudan anglo-égyptien le 13 Février 1941 et  participe aux opérations en Erythrée du 26 Mars au 26 Mai 1941.

Il est ensuite affecté à la 1ère Division Française Libre, commandée par le général LEGENTILHOMME.

Il rejoint la Palestine le 8 Juin 1941 et participe à la campagne de Syrie du 9 Juin 1941 au 23 Avril 1941.

Il est ensuite affecté à la compagnie du QG 42 le 1er Novembre 1941.

Il participe à la campagne de Libye en 1942 au cours de laquelle il est hospitalisé pour blessure au genou droit, par accident au cours d'un service commandé, le 17 Juin 1942 à Gambut,  lors de la retraite de la Brigade après la sortie de Bir Hakeim.

Il est nommé caporal le 1er Août 1942.

Il occupe alors les fonctions de secrétaire au bureau du courrier à la Compagnie du QG 52. Le Légionnaire Victor Mirkin (Compagnon de la Libération), chef de la 1ère section de l'Etat-major, indique dans sa notation : " consciencieux, travailleur, bon secrétaire".

En Février 1943 il est de nouveau favorablement noté par le Capitaine  Bouletreau, chef de la 2e section de l'Etat-major :

" (...) Très dévoué, ne ménage ni sa peine, ni son temps,  malgré une santé très délicate, pour donner satisfaction. Candidature appuyée pour Caporal-chef."

Jean-René LESUR participe ensuite à la campagne de Tunisie. 

Promu caporal-chef le 1er Juillet 1943, il part ensuite en permission au Maroc.

Le 20 Novembre 1943, il est de nouveau noté par  le Capitaine Kieffer, chef de la 2e section de l'Etat-major :  

" Nommé caporal-chef, donne toujours satisfaction. Chargé des effectifs de la  2e brigade, s'acquitte parfaitement et consciencieusement de sa tache. Fera un bon sous-officier. Tenue, conduite et moralité très bonnes".

Après une mission à Casablanca en Février 1944, Jean-René LESUR rejoint la Compagnie du QG 50 le 5 Mai et embarque pour Tarente en vue de  participer à la Campagne d'Italie.

Il débarque à Cavalaire en Provence le 17 Août 1944 et prend part à toutes les opérations de la 1ère Division Française Libre dans la Libération de la France (Provence, Vosges, Alsace).

Il est nommé sergent à compter du 1er Octobre 1944 et cité à l'Ordre du Régiment le 10 Octobre :

Copyright SHD Vincennes

CAMPAGNE DES VOSGES

Jean-René LESUR est évoqué dans les opérations près de Giromagny en Novembre 1944, par Pierre Frémond (Compagnon de la Libération), membre de l'Etat-major de la 2e Brigade :

"Dans la même région, je faisais une mission de liaison vers nos premières lignes. Après délivrance d'un message, on me charge de ramener à l'arrière, chez notre état-major, deux officiers allemands prisonniers. Je ne pouvais faire autrement que de les mettre aux places arrière de ma jeep que je conduisais. Je passe mon revolver à un caporal (sic) LESUR, qui m'accompagnait, lui disant : « attention derrière ». Il le prend et affecte un air menaçant alors qu'il n'avait jamais tiré un coup de fusil ou de pistolet de sa vie, il était secrétaire d'état-major, bon dactylo, mais médiocre gardien de prisonniers.

Nous traversons une forêt dense et obscure et j'entends l'un des prisonniers dire à l'autre : « Hier geht es vielleicht » (ici, ça pourra peut-être aller). Comprenant parfaitement l'allemand je leur crie : « Maul halten » (fermez vos gueules), ce qui les a instantanément bloqué dans leur rêve d'évasion".

(Livre d'Or des Français Libres)

Jean-René Lesur - Copyright SHD Vincennes

Jean-René LESUR est affecté le 10 Avril 1945 au 1er Bureau de l'organe central des Forces Françaises Libres à Paris.

Il est nommé sergent-chef le 1er Mai 1945.

 

Il est  démobilisé le 30 Juin 1945 et se retire à Courbevoie.

On le retrouve par la suite gérant de l'Agence havraise de transit et de transport maritimes située rue Lord Kitchener au Havre.

Copyright SHD Vincennes

"BELLE FIGURE DE FRANCAIS LIBRE"

Ses services dans les Forces Françaises Libres lui ont valu dêtre cité à l'Ordre du Régiment par décision n° 203 du 10 Octobre 1944, comportant l'attribution de la Croix de guerre avec étoile de bronze.

Il est également détenteur :

de la Médaille coloniale avec agrafes Erythrée - Libye - Tunisie 42-43.

de la Médaille de la Résistance (décret du 24 Avril 1946)

de la Médaille militaire conférée le 29 Août 1953.

Fiche du Ministère de la Défense/Cabinet du Ministre/ Bureau de la Résistance - 15 Juin 1994 - Copyright SHD Vincennes

Ressources

 

Attestation d'appartenance aux Forces Françaises Libres n°8085.

 

Dossier Résistant au SHD de Vincennes  : GR 16 P 3680 82