GRUEL Max, Adolphe (1922)    FNFL                  Marine de Guerre                                      Président Théodore Tissier, Aviso Arras, Frégate La Combattante, Etat-major  Londres

Crédit photo : Paris-Normandie

Max GRUEL est né le 8 septembre 1922 à Sanvic.

Il embarque  à moins de 17 ans, sur le pétrolier Brumaire , en mai 1939 au Havre.

 

En août 1941, il s'engage dans les FNFL,  embarque d'abord sur un remorqueur de haute mer, puis est affecté sur l'aviso  Arras  et sur le  destroyer  La Combattante .

Il oeuvre ensuite  comme secrétaire à l’état-major des Forces navales françaises libres (FNFL) à Londres et à Alger.

 

Le 3 janvier 1945, Max GRUEL est blessé lors d'un bombardement de V2. Hospitalisé puis convalescent, il perd  la vision de son œil droit. 

 

Le suartier-maître secrétaire GRUEL est démobilisé le 15 septembre 1945.

 

De retour à la vie civile, il travaille au Port autonome du Havre,  matelot sur le bac de Quillebeuf , commune de sa jeunesse, puis patron borneur, avant d'être affecté au service d'hydrographie à Honfleur.

De sa femme Marguerite,  épousée en novembre 1945, il aura trois enfants, Patrice, William et Eric.

En 2015, Max GRUEL a été fait Chevalier de la Légion d'Honneur.

Les insignes  ont été remis officiellement à Max Gruel, membre doyen de l’Association républicaine des anciens combattants (Arac) par l’ancien député Daniel Paul lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à la salle municipale de la Pommeraie.

Etaient présents des membres de la famille de M. Gruel, Michel Leduc, président de la société locale de la Légion d’honneur, l’ancien maire Daniel Colliard, les anciens adjoints Maryvonne Rioual et Roland Ricouard, Jean-Paul Lecoq, maire de Gonfreville l’Orcher, ainsi que des représentants de l’Arac, du comité Léon-Lioust, du PCF et de la CGT.

Le doyen de l’Arac est aussi aujourd’hui le président du comité du souvenir Léon-Lioust. Dans son allocution, Daniel Paul a salué la fidélité de Max Gruel « à des engagements qui se sont forgés pendant sa jeunesse ».

Ressources

 

Dossier Résistant au SHD de Vincennes (non consulté) : cote  GR 16 P 272776

 

 Matricule : 5613 FN41

 

Deux articles de Paris-Normandie  ont été consacrés à Max Gruel en 2011  Lien et en 2015 Lien