GRIFFIN John (1924-1974)    FAFL                    SAS Parachutistes

Jean John George GRIFFIN est né le 14 janvier 1924 à Sainte Adresse (76).

 

Evadé de France par l'Espagne à l'âge de 17 ans en 1941, il rejoint la Grande-Bretagne le 9 Janvier 1942 et signe son engagement dans les Forces Aériennes Françaises Libres à Londres le 26 Février.

 

Il est aussitôt affecté à la Compagnie d'Instruction de l'Infanterie de l'Air (3 Mars 1942) puis  à la 1re Compagnie d'Infanterie de l'Air  (1er Mai 1942).

 

Entre 1942 et août 1943, les volontaires français reçoivent une préparation au saut et un entraînement physique très dur à l'Ecole de la 1ère Brigade Indépendante de Parachutistes Polonais, à Largo en Ecosse.

 

John GRIFFIN  effectue un premier stage à Largo du 17 Octobre au 13 Novembre 1942 . Il est alors affecté à la 1re compagnie du 1er BIA (Bataillon d'Infanterie de l'Air).

Il effectue un second stage à  Largo du 15 juin au 15 juillet 1942.

5 jours plus tard, il obtient son brevet de parachutiste à la Parachute training school de Ringway près de Manchester.

Le caporal 1ère classe John GRIFFIN est accidenté grièvement au cours d'un saut  et muté à Camberley le 1er janvier 1944 *.

 

Nous ignorons la suite de son parcours tout en sachant selon M David Portier que  John GRIFFIN répparait ensuite dans les listes du 4e SAS .

 

Le témoignage de sa mère Andrée Griffin née LEBOURGEOIS, laisse entendre qu'il aurait pu participer aux missions des Sas parachutistes liées aux opérations du Débarquement en Normandie en 1944.

 

...à mon fils aîné parachuté quelque part en France

Andrée GRIFFIN, Lieutenant AFAT (Historama n°179 août 66) **

"... Des camions sont venus nous cher­cher pour nous conduire à Bayeux, le cantonnement féminin étant au sémi­naire. Le capitaine Claude de Rothschild nous rassembla. Après quelques mots, où elle nous dit que nous avions toute liberté de refuser le poste qui nous était confié (le plus avancé des lignes), elle nomma plusieurs noms. Je fus la troisième. A ce moment j'ai pensé à ma fa­mille, à mon mari resté à Cardill, à mon fils aîné parachuté quelque part en France, à mon jeune fils, dix-sept ans, dans la British Navy (mon mari étant Britannique) et à ma fille au Q. G. F.F.L. à Londres. Notre fierté était telle de pouvoir servir, que nous n'aurions eu garde de refuser. Montées dans un ca­mion, nous avions l'impression que, le soir, nous serions tuées, mais n'importe, nous étions heureuses..."

 

Une famille de Français Libres ...

 

Andrée LEBOURGEOIS, épouse Griffin, faisait partie des Auxiliaires Féminines de l'Armée de Terre (AFAT). Le jeune frère de John, Pierre Norman GRIFFIN avait rejoint les FNFL en Juin 1943. Sa soeur Mary-Louise GRIFFIN, comme l'indique leur mère dans son témoignage, servait au QG FFL à Londres...

 

John Griffin est décédé au Havre le 2 décembre 1974 .

 

 

Ressources

 

Dossier  Résistant  au SHD de Vincennes (non consulté)  : GR 16 P 270536

 

Engagé aux FAFL n° 30955

 

* Fiche du parcours de John Griffin sur le site FFLSAS Lien

 

** Via Laurent Laloup, sur le Livre d'Or des Français Libres Lien