GARCERIES Charles (1903-1984)    Résistance                                               Réseau Saint-Jacques

Charles GARCERIES est né à Elne (64). Il fait ses études en Normandie où son père est receveur des Postes.

 

Il débute comme professeur-adjoint à Fleurs de l'Orne puis poursuits sa carrière à Valone, Cherboug et Le Havre.

Il est nommé surveillant général à Troyes en 1937.

Le gouvernement de Vichy le révoque de ses fonctions en 1941 pour avoir refusé de prêter serment de fidélité au Maréchal Pétain sous prétexte de son activité syndicale et de ses opinions politiques.

 

Dans la clandestinité, il rejoint le réseau Saint-Jacques de Paris,  chargé de l'instruction des commandos de marine dans les Forces Françaises Combattantes, plus spécialement à Troyes et au Havre, et ce, jusqu'en 1944.

Au Havre, il rejoint le Groupe Jean créé par  Jean Andréani.

 

A partir de 1950 il retourne à l'enseignement (professeur adjoint au Lycée de Bayonne, Dunkerque, et Digne).

En 1954, il exerce au Lycée de la Seyne-sur-Mer, adjoint au chef d'établissement en 1956 et censeur en 1957.

 

Charles GARCERIES est décédé à 81 ans le 16 Juin 1984 à la Seyne-sur-Mer (83).

Il était titulaire de la Croix de Guerre avec étoile de vermeil, Médaille de la Résistance, Médaille des FFL, Médaille des Volontaires de la Résistance.

 

 

Ressources

 

Dossier Résistant au SHD de Vincennes (non consulté) : cote GR 16 P 242366

 

Cité par Claude Malon dans "Occupation, épuration, reconstruction : le monde de l'entreprise au Havre" 

 

Mont-Saint-Aignan, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013, 425 p.

 

Le Livre d'Or des Français Libres Lien