BOJU Yves  Mary (1908-1987)  FNFL                Marine de Guerre                                              VTB 12, Chasseur 43 Lavandou, Groupe Naval d'Assaut

Yves Mary BOJU est né le 2 Février 1908 à Sainte-Adresse.

Il entre au service de la Marine en 1929. Il est officier de marine marchande, Capitaine au long cours en 1937 et navigue pour la Compagnie Générale Transatlantique.

 

Embarqué sur l'île de Ré, il déserte à New York en 1941 pour rallier les Forces Navales Françaises Libres et s'engage le 12 Août 1941.

Il est nommé enseigne de vaisseau de 1ère classe de réserve à cette date.

 

De Janvier 1942 à Mai 1944, il commande le Chasseur 43 Lavandou, au sein de la flottille de  chasseurs de sous-marins qui effectue des patrouilles en Manche et sur les côtes d'Afrique.

 

Le Chasseur 43 Lavandou - Wikipedia.org

 

Le commandant BOJU est engagé le 27 Février 1942, avec les Chasseurs 10 Bayonne, 11 Boulogne et 42 Larmor,  à l'opération Biting, le raid sur Saint-Jouin Bruneval (76), dans laquelle ils participent à l’escorte et au rembarquement des parachutistes ayant effectué le coup de main réussi.

 

OPERATION BITING : Dans la nuit du 27 au 28 février 1942, les communes de Saint-Jouin-Bruneval et de La Poterie-Cap-d’Antifer furent le théâtre d’une des toutes premières opérations militaires alliées sur le territoire français combinant la marine, l’aviation et l’armée de terre, avec le concours de la Résistance française. L’objectif du raid est de s’emparer des pièces principales composant un type de radar alors inconnu des Britanniques et présentant un réel danger pour leur aviation. Le 28 février vers minuit, 119 parachutistes de la Royal Air Force sont largués au-dessus de La Poterie-Cap-d’Antifer et de Saint-Jouin-Bruneval. Ils parviennent à neutraliser les forces allemandes et à s’emparer des éléments essentiels du radar. Trois heures plus tard, ils réembarquent de la plage de Bruneval à bord de péniches de débarquement et de vedettes rapides, avec les pièces du radar et trois prisonniers allemands. Les pertes sont de deux tués, 8 blessés et 6 disparus. L’Opération Biting est un incontestable succès.

Six Chasseurs  vont ensuite ensuite participer au Raid "catastophe" sur Dieppe le 19 Août 1942 : :  Bayonne, Carentan, Calais, Audierne, Larmor et Lavandou. 

Sous le commandement du lieutenant de vaisseau Thibaudeau, ils participent à l’escorte des convois de LCT et LCA, les barges qui mènent les hommes à terre. Ils sont chargés d'appuyer du feu de leurs canons les hommes débarqués et canonneront le casino de Dieppe transformé en blockhaus, ainsi que les batteries postées sur les jetées.

Ils sont attaqués à plusieurs reprises par des Messerschmidt et le commandant du CH 43 Lavandou, le lieutenant de vaisseau Yves BOJU, réussit à abattre 2 avions pendant le raid.

A 12h30, les Chasseurs revinrent vers la plage pour remorquer les barges, notamment celles qui avaient été endommagées, et repêchèrent des hommes à la mer. 

Yves Mary BOJU est affecté au Groupe Naval d'Assaut de Juillet 1944 à Octobre 1945.

Il participe au Débarquement de Provence comme officier de liaison du GNA auprès des troupes américaines.

Le GNA est chargé de sécuriser le secteur Est de l'opération Dragoon qui débutera quelques heures plus tard par le débarquement de la 36th Infantry Division US (Force Camel) sur les plages varoises du Dramont et d'Anthéor.

Le Groupe Naval d'Assaut (commandant Seriot), arrivé à la pointe de l'Esquillon, se heurte aux champs de mines du Trayas. Vers 4 h du matin, 400 avions larguent au-dessus de la vallée de l'Argens plus de 5 000 parachutistes alliés, tandis que des renforts et du matériel arrivent par planeurs (10 000 parachutistes au total seront à pied d'oeuvre à la fin de la journée).

Yves Mary BOJU est blessé au cours de la première vague du débarquement des troupes américaines au Dramont.

Il rejoint cependant le groupe français débarqué dans l'anse des Deux-frères à Théoule-sur-Mer (06)  et libère les marins français blessés et captifs, faisant lui-même 20 prisonniers allemands.

 

Source : Riviera44

Débarquement des troupes US au Dramont

Il est promu Lieutenant de vaisseau et démobilisé le 1er Octobre 1945.

A la fin des hostilités, il retourne à  la Compagnie Générale Transtlantique où il commande différtes unités.

 

Le Capitaine de corvette (H) Yves Mary BOJU était officier de la Légion d'Honneur, titulaire de la Croix de Guerre 39-45 avec trois citations, une blessure de guerre et deux mentions "in dispatches".

 

Il est décédé le 15 Mars 1987 à Nantes (44).

Ressources

 

Dossier Résistant au SHD de Vincennes (non consulté) . Cote GR 16 P 68807

 

Mémorial des FNFL

 

Opération Biting à Saint-Jouin de Bruneval LIEN

 

 

 

Opération Jubilee à Dieppe LIEN